Le compost

Composter ses déchets verts, c’est rendre à la terre ce qui est à la terre... Facile, peu onéreux et excellent pour la santé des plantes : découvrez le compost !

  • Pourquoi composter ?

Pour la collectivité : en compostant vos déchets verts, vous réduisez la quantité de déchets à collecter et à traiter, et donc le coût pour la collectivité. Pour votre jardin : le compost enrichit le sol et améliore la résistance des plantes aux maladies. Il retient l’eau, ce qui limite les arrosages.

  • Que composter ?

Les feuilles mortes, l’herbe tondue, les mauvaises herbes, les déchets de cuisine (épluchures de fruits et de légumes, sachets de thé, coquilles de noix et d’œufs broyés, agrumes, petits cartons...), la paille, la cendre, la sciure, les petits branchages, etc... Plus les déchets verts sont diversifiés plus le compost sera de qualité, surtout si vous équilibrez bien les déchets verts humides (tonte, déchets de cuisine) et les déchets marrons secs (feuilles, paille, sciure).

  • Quand composter ?

Toute l'année ! Le compostage est toutefois ralenti en hiver quand les températures extérieures sont basses et les déchets de jardin moins abondants. Quelle que soit la saison, il est important d'alimenter régulièrement le composteur afin de maintenir les micro-organismes en activité et de poursuivre la fermentation.

  • Où installer votre composteur ?

A même le sol, dans une zone ombragée et à l'abri du vent, facilement accessible de la maison, et où l'eau de pluie ne risque pas de s'accumuler. 

  • Est-ce sain ?

Un compost ne sent rien s’il est régulièrement aéré et fourni en déchets « marrons » (branchages, feuilles, cartons découpés...). Le compost a besoin d’air et d’eau pour se dégrader correctement : brassez les déchets de temps en temps et arrosez-le s’il est trop sec. Le compost n’attire pas de nuisibles si vous n’y mettez pas de déchets d’origine animale (viande, poisson).

  • Que faire du compost ?

En 3 à 6 mois, le compost encore jeune peut être épandu autour des arbres et entre les cultures pour les protéger des mauvaises herbes, de la sécheresse ou du gel. En 6 à 10 mois, il prend l’aspect du terreau et peut s’utiliser, mélangé à la terre, au moment des semis ou lors de la reprise de la végétation, au printemps. En 10 à 12 mois, l'amendement est employé comme apport organique (massif, rempotage).

  • Où se procurer un composteur ?

En magasin spécialisé ou auprès du S.MI.T.O.M.. Le modèle proposé coûte 22 euros. Les bricoleurs pourront s’essayer à la fabrication d’un composteur à partir de palettes de récupération : un tutoriel est proposé sur le site du S.MI.T.O.M. !

Informations